Tout s’était finalement très bien passé, Brossard n’écopant que d’une légère contusion de la troisième molaire supérieure, suite à un contact direct avec une clé de 96 qui, voyance gratuite en ligne, apparemment, ne faisait que « passer par là » Klebz avait, quant à lui, été victime d’une entorse de l’appendice caudal, ce qui ne mettait pas en jeu son diagnostic vital, mais lui causa de très vives douleurs à tel point que la pauvre bête dut être mise sous Voltarène à ADN végétal natif.