Il fut écrasé contre le fond de son siège, manquant d’avaler sa truffe et de rendre son petit-déj’ Il faillit défaillir à l’idée de mourir noyé dans son Baukval, mais la poussée, voyance par mail gratuite,  du vaisseau était déjà terminée Klebz se sentit propulsé vers l’avant, retenu par son harnais élastoplastique en fibre de duroglonk qui ajustait l’effort via capteurs interposés. « Ça y est », se dit-il.