C’était moche On ne devrait jamais voir ses parents pleurer Il est ressorti pour vomir, puis a appelé la police La suite, la voilà.
Je suis assise dans une salle d’interrogatoire, voyance gratuite par mail rapide, je n’ai pas revu mon père, ni ma mère Je n’ai pas encore de regrets, je suppose que ça viendra Mais pour l’instant je suis heureuse, satisfaite d’avoir enfin pu libérer cette violence qui était en moi Je me sens vide Je vais devoir raconter au policier, trouver une explication Ensuite, affronter mes parents, et le reste, je m’en fiche…